Mon compte :  Se connecter
 
 
Actualités - Média / Presse

VEILLE REGLEMENTAIRE - 30/07/2014
VEILLE REGLEMENTAIRE

Alerte vigilance sur les bons de commande 

du mardi 29 juillet 2014

 Les représentants des producteurs ont été reçus hier par Stephane le Foll, Ministre de l’agriculture. Ceux-ci ont exprimé leur inquiétude par rapport à la campagne actuelle, en visant particulièrement la surproduction espagnole et certaines pratiques commerciales (PAV sauvage). 

 

 Tous les media ont relayé l’information.

 Cliquez ici pour retrouver le communiqué de presse du ministère

 Nous attirons particulièrement  votre attention sur l’annonce faite sur le renforcement des contrôles des services de l’Etat sur le transport des fruits et légumes et sur les marchés.

 Soyez vigilants, respectez scrupuleusement les dispositions relatives aux bons de commandes que nous avons négociées en Interprofession (donc avec l’aval de la production).

 Tout manquement entraîne des amendes conséquentes !

 Vous trouverez ci-dessous le rappel de la réglementation :

Transport de fruits et légumes frais sur le territoire national : preuve de la commande

 L’UNCGFL vous rappelle quelques règles de fonctionnement liées à la pratique de la vente en différé de facturation (ex-PAV) et à la circulation de ces fruits et légumes sur le territoire national, y compris dans l’enceinte des marchés de gros.

 Afin d’empêcher la circulation de marchandises sans commande préalable susceptible de perturber le marché, la loi a institué, pour les ventes n’étant pas conclues en prix ferme, l’obligation d’accompagner le transport de fruits et légumes frais d’un bon de commande ou du contrat conclu avec un commissionnaire ou un mandataire qui sera chargé de commercialiser le produit :

 1/ en cas de non-présence des documents visés à l’article L.441-3-1 du code de commerce, lors du transport de marchandises à livrer à l’acheteur : Transmission par l’acheteur dans les 48 heures au service de contrôle du bon de commande ou du contrat ou d’un message écrit ou électronique certifiant avoir passé commande et le ou les prix convenus avec le fournisseur.

 2/ lorsque le transport est assuré par l’acheteur concernant des achats effectués directement dans les locaux du fournisseur : l’acheteur atteste lors du contrôle être propriétaire des produits (facture d’achat).

  Nous conseillons de rappeler ces règles à vos commerciaux, responsables administratifs et transporteurs.

  

>  

 Art. L441-3-1 du Code de commerce rédaction issue de Loi n°2014-344 du 17 mars 2014 - art. 122

 

 -  « A l'exception des produits destinés à être vendus en ferme sur un marché physique de gros par le producteur ou l'organisation de producteurs, les fruits et légumes frais destinés à la vente ou à la revente à un professionnel établi en France doivent, lors de leur transport sur le territoire national, y compris dans l'enceinte des marchés d'intérêt national, être accompagnés d'un bon de commande établi par l'acheteur ou d'un contrat passé avec le commissionnaire ou le mandataire. Le bon de commande doit mentionner le nom des parties, leur adresse, la date de la commande, la quantité, les modalités de détermination du prix et la dénomination précise des produits. Le contrat doit mentionner le nom des parties, leur adresse, sa date, son objet ainsi que les conditions de fixation du prix payé au fournisseur et de rémunération du commissionnaire ou du mandataire.

 -  Dans le cas où les documents mentionnés au premier alinéa n'ont pu être présentés aux services de contrôle lors du transport, il appartient à l'acheteur de transmettre à ces mêmes services, dans un délai de quarante-huit heures, ces documents ou, à défaut, un message, écrit ou par voie électronique, certifiant qu'il a bien commandé les produits concernés et précisant le ou les prix convenus avec son fournisseur pour l'achat de ces produits.

 -  Lorsque l'acheteur réalise lui-même le transport des produits qu'il a achetés directement dans les locaux de ses fournisseurs, il atteste, lors du contrôle, qu'il est propriétaire des produits. 

 -  Tout manquement aux obligations résultant du présent article par l'acheteur, le commissionnaire, le mandataire ou le fournisseur est passible d'une amende administrative dont le montant ne peut excéder 15 000 € pour une personne physique et 75 000 € pour une personne morale. L'amende est prononcée dans les conditions prévues à l'article L. 465-2. Le montant de l'amende encourue est doublé en cas de réitération du manquement dans un délai de deux ans à compter de la date à laquelle la première décision de sanction est devenue définitive. »

 

  Bonne réception.

 

 

______________________

Retrouvez toutes nos actualités sur www.uncgfl.fr

Certaines actualités sont disponibles dans l'Espace Adhérent et nécessitent la saisie de votre login & mot de passe.

N'hésitez pas à nous joindre pour obtenir vos codes d'accès par email contact@uncgfl.fr ou par téléphone 01 45 60 72 72.

 

 Bonne Lecture !

 

Union Nationale du Commerce de Gros en Fruits et Légumes
> Bât B3 - MIN - Fruileg - CP 40765 - 94594 RUNGIS Cedex
> Tél : 01 45 60 72 72 - Fax : 01 45 60 72 72 - E-Mail: contact@uncgfl.fr
> Site internet : www.uncgfl.fr - SIRET : 785 688 458 000 39 - TVA : FR 15 785 688 458

 

   
   
       


GRELE EN VAUCLUSE : COMMUNIQUE FDSEA - 01/07/2014
GRELE EN VAUCLUSE : COMMUNIQUE FDSEA
La semaine du 16 au 22 juin des dégâts sur vignes, fruits et légumes ont été signalés auprès du syndicat dans diverses parties du département avec des conséquences parfois très importantes.

La FDSEA soutien les exploitants et mène une action d’accompagnement pour les plus touchés. Une information sur la procédure à suivre pour obtenir un dégrèvement de taxe foncière a été diffusée par mail à tous les adhérents et une action peut être menée envers la MSA en faveur des exploitations les plus fragilisées par ces orages. N’hésitez pas à avertir la FDSEA si vous avez été touché, en nous précisant le lieu, la nature de la production touchée et le niveau de perte occasionné à l’échelle de votre exploitation.
À l’heure actuelle, lavandes, céréales, raisin de table et courges auraient été touchés, dans la partie Sud-Ouest du département principalement (Lourmarin, Isle s/Sorgue, Sault).
La FDSEA 84 / 04 90 84 32 53 / marion.vinai@fdsea84.fr

Source newsletter VEGETABLE du 23/06/14


 

   
   
       


ON EN PARLE...... - 01/07/2014
ON EN PARLE......

La société "Les Cailloux" est installée à Rognonas (département des Bouches-du-Rhône) où elle cultive et sélectionne avec soin ses produits pour restituer les saveurs originales.

 

"Les Cailloux"  cultivent en pleine terre et à l'ancienne des tomates d'autrefois (vraies "Coeur de boeuf", "Marmande"...) riches en couleurs ("Noire de Crimée", "Ananas", "Green Zebra", "Cornue des Andes" ...) et en calibres différents (tomates cerise ...) aux saveurs rééllement exceptionnelles. La gamme "Les Cailloux" comprend plus de 20 variétés différentes. 

La société propose aussi des concombres, des salades, des aubergines, des artichauts, des haricots, tous cultivés avec le même soin et les mêmes méthodes. 

 

source NEWSLETTER FRUTIDOR du 01/07/14

   
   
       


LA CONSOMMATION DES PRODUITS BIO CONTINUE SA PROGRESSION - 11/06/2014
LA CONSOMMATION DES PRODUITS BIO CONTINUE SA PROGRESSION
Dans un marché alimentaire français jugé morose, une bonne nouvelle vient égayer le tableau : les produits biologiques continuent de progresser.
Désormais, 1 français sur 4 consomme régulièrement des produits bio au moins 1 fois par semaine, et 1 français sur 10 déclare en consommer tous les jours.

Selon les secteurs, la part de marché des produits biologiques est plus ou moins importante : jusqu'à 15% pour les oeufs, 9% pour le lait, 6% pour les 14 fruits et légumes les plus consommés en France (hors agrumes et bananes).

Côté production, à la fin 2013 les surfaces certifiées bio ont atteint 931 675 hectares et 129 892 hectares étaient en conversion. Près de 75 % des produits bio consommés en France sont produits en France.


Source NEWSLETTER FRUCTIDOR du 10/06/14
   
   
       


ECOCIR : 1er SITE INTERNET DE PROXIMITE POUR LES ENTREPRISES - 13/05/2014
ECOCIR : 1er SITE INTERNET DE PROXIMITE POUR LES ENTREPRISES
L'Association CHATEAURENARD CARAD DEVELOPPEMENT est heureuse de vous faire profiter gratuitement de l'accès au portail Internet ECOCIR.

ECOCIR vous permet d'acheter des équipements d'occasion, vendre des machines usagées, louer du matériel non utilisé, mutualiser un emploi partagé, des prestations... tout ceci à proximité.

ACHETER, VENDRE, LOUER, MUTUALISER = ECONOMISER

CLIQUER SUR    www.ecocir13.fr
   
   
       



1 2 3 4 5 6 7 8


Actualité


Annonces
03/08/2017

RECHERCHE EMPLOI
Jeune femme, 35 ans, recherche emploi en secrétariat, comptabilité, commerce.
20/07/2017

CAISSES PLASTIQUES N°632
Vends  280 caisses plastiques 50 x 30 x 19
19/07/2017

BARQUETTEUSE N°631
Vends barquetteuse film rétractable modèle ARIANE 8060 ROBOPAC
19/07/2017

MATERIELS DIVERS N°630
Vends:
18/07/2017

BROYEUR PERFECT N°628
Vend broyeur PERFECT




Météo Châteaurenard © meteocity.com
  MIN de Châteaurenard-Provence Bd Ernest Genevet
13160 CHÂTEAURENARD
Tél : 04 90 94 14 90
Fax : 04 90 94 18 36
 

   

Mentions légales            
   
all rights © reserved to MIN Châteaurenard-Provence
Site, marque et logo déposés à l'INPI
Site réalisé par
Le MIN de CHÂTEAURENARD - PROVENCE va permettre de faciliter et clarifier les transactions en donnant aux producteurs et aux expéditeurs,
un outil de travail fonctionnel et adapté aux moyens modernes d'échanges dans le Secteur des Fruits et Légumes.
MIN,Chateaurenard,Chateaurenard Provence,Marché de provence,Fruits de provence,Légumes de provence,Fruits et Légumes de provence
MIN Châteaurenard, Marché d'Intérêt National, Provence, Fruits du sud, Légumes du sud, Marché fruits et légumes
Mot de passe oublié
Saisissez l'email de votre compte.
Nous vous enverrons immédiatement votre mot de passe par Email.

Email :

Envoyer à un ami

Votre Email :
Votre Nom:
Son Email:
Votre Message